Frontaliers

Troisième pilier

Depuis janvier 2021, la loi fédérale sur la révision de l’imposition à la source du revenu de l’activité lucrative est entrée en vigueur. Cette législation a un impact important et durable sur la fiscalité des frontaliers en termes de prévoyance.

Le 3ème pilier frontalier ne sera plus défiscalisé à compter du 01.01.2021, sauf sous certaines règles. Bien que le 3ème pilier frontalier apporte de nombreux avantages (épargne obligatoire, projet d’achat de sa résidence principale, etc.), la déduction fiscale était sans aucun doute un atout et une économie supplémentaire.

Ce bénéfice peut être conservé sous certaines conditions. Une des conditions principales est de se soumettre au statut de quasi-résident et d’être imposé de la même manière qu’un résident suisse. Ainsi, les frontaliers auront la possibilité de conserver cette économie fiscale et également d’autres avantages, tels que la possibilité d’être éligible au 3A frontalier et au 3B frontalier. Cela s'applique également aux détenteurs du permis B.

Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible au statut de quasi-résident et si cela est favorable à votre situation ?

Quelles sont les conditions pour bénéficier de ce statut ? 

Choisissez votre troisième pilier en fonction de votre situation !