Skip to main content

Depuis quelques mois, la Suisse fait face à des évènements sans précédent tant au niveau de la santé qu’au niveau économique. La Confédération a démontré avoir des épaules solides pour venir en soutient à de nombreux secteurs qui sont encore touchés par ce virus. À ce stade de l’année, et comme chaque 365 jours, les suisses attendaient de pied ferme l’annonce des primes. 

Suite au semi-confinement, les grosses opérations ou les simples visites médicales ont été largement réduites afin de protéger le département de la santé et la population de la COVID-19. La priorité a été, pendant plusieurs mois, de soigner les personnes atteintes du coronavirus. Au vu de ce constat, les suisses avaient tout de même espoir que les caisses maladies n’augmentent pas les primes pour 2021. Fin septembre 2020, l’annonce tombe. Le Conseil Fédéral dévoile les tendances pour 2021 : une augmentation de 0,5% pour la prime moyenne de l’assurance obligatoire des soins en Suisse. La prime moyenne pour les adultes va augmenter de 0,2% à 484,9 francs. Celles pour les jeunes adultes va grimper de 0,5% à 375,4 francs. Enfin, celles pour les enfants reculent de 0,1% à 126,5 francs. Le canton de Genève subira une hausse de 0,6% par rapport à 2020. Une augmentation considérée comme faible comparée aux années précédentes : 3,2% par année en moyenne depuis 2010, selon l’Office fédérale de la santé publique. Légère augmentation certes, mais qui laisse plus d’un suisse sceptique face à cette décision. Même si les nouvelles primes maladies n’ont pas énormément augmenté, les helvètes espéraient une diminution des primes pour soulager les ménages en cette période de crise économico-sanitaire. Selon Mauro Poggia, Conseiller d’État genevois en charge de la santé, cette augmentation est injustifiable. Quels sont les arguments pour augmenter la prime en 2021 suite aux évènements de cette année ? En effet, selon Poggia « les réserves des assureurs sont pleines cette année et elles vont encore augmenter puisque les coûts assumés par les assureurs seront inférieurs à cause du Covid-19 ». L’explication pour cette augmentation est la suivante, selon le communiqué de la Confédération suisse : « les primes de 2021 sont calculées pour couvrir les coûts estimés pour l’année 2021. Il n’est actuellement pas possible de connaître l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les coûts de l’année 2020. Il subsiste de nombreuses incertitudes et il est encore trop tôt pour évaluer les coûts réels. Les réserves cumulées des assureurs dépasseront les 11 milliards en 2020. L’OFSP a approuvé pour l’année prochaine une compensation des primes encaissées en trop de 183 millions de francs et une réduction volontaire des réserves de 28 millions de francs, ce qui fait un total de 211 millions qui retournera aux assurés. »

Les primes sont maintenant annoncées, il est temps de trouver des solutions afin de soulager les coûts de son ménage qui représente, en moyenne, 16% des parts des dépenses. Malgré l’augmentation, sachez que vous pouvez toujours optimiser votre assurance maladie. Contactez nos planificateurs financiers, qui trouveront une solution adaptée à vos besoins et votre situation financière. Nous sommes là pour vous soutenir et trouver les réponses adaptées à votre vie et celle de votre famille. Le meilleur reste AVENIR !